Accueil du site / Activités

Suivez nous

AUTOUR DU FESTIVAL


le festival c’est aussi d’autres lieux, d’autres manières de découvrir le monde des pêcheurs


- Exposition Portraits d’équipage – Port de pêche de Lorient, du 10 au 22 mars à la gare maritime de Lorient, puis du 25 au 30 mars à la salle Ricoeur, lycée Dupuy de Lôme
Photographies : Robert Le Gall
Pendant plus d’un an, Robert Le Gall a arpenté jours et nuits, les quais du port de pêche pour mettre en lumière les visages de ces hommes qui travaillent loin de notre regard, pour nous nourrir. Il nous invite ainsi à découvrir 38 portraits d’équipages lorientais, tout juste rentrés au port, tout juste débarqués.
Cette exposition a été réalisée grâce à la participation des équipages de pêche et au soutien de la SEM Lorient Keroman et le Comité Départemental des Pêches et des Élevages Maritimes du Morbihan. "Un arrêt sur image, une photo de classe, un cliché de famille de ces professionnels saisis hors de leur bateau pour ne retenir de leurs portraits que celui des hommes, tout simplement." Robert Le Gall

- Exposition Des hommes pour un navire su 11 au 30 mars à l’Océanis de Ploemeur
Photographies : Bernard Lagny
Parmi plusieurs centaines de photographies réalisées depuis 2009, Bernard Lagny en a retenues une soixantaine, les plus représentatives.
De Douarnenez à Keroman, en passant par le Flimiou ou Le Guilvinec, il vous fait découvrir des hommes au travail, ceux dont le métier est de remettre en état les navires de pêche ; peintres, charpentiers, électriciens, mécaniciens, soudeurs...

- Animation du CCSTI – Maison de la mer – Lorient, mercredi 26 mars sur le marché de Ploemeur
Le CCSTI/Maison de la Mer, association reconnue d’intérêt général, mène de nombreuses actions de culture scientifique et technique maritime. Partenaire du Festival depuis plusieurs années, il organisera, à l’occasion de cette 6e édition, des animations sur le marché de Ploemeur autour de la malle exposition Biodiversité et pêches maritimes durables. Chacun pourra à partir des maquettes, cartes, jeux, films et objets de cette malle, tester ses connaissances sur les enjeux de la pêche aujourd’hui.

- Animation du CFA filière poissonnerie de Lorient, mercredi 26 mars sur le marché de Merville à Lorient Le CFA de la Ville de Lorient forme depuis 3 ans des "Poissonniers-Ecaillers-Traiteurs". Ces jeunes âgés de 16 à 25 ans sont en contrat d’apprentissage sur une durée de 2 à 3 ans pour la préparation de leur Bac Professionnel, alternant périodes en entreprise et cours au CFA. Pour la première fois, le CFA et le festival s’associent pour proposer un stand de dégustation et présentation de produits de la mer, cuisinés par les apprentis, sur le marché de Merville à Lorient.

- Table ronde des réalisateurs, vendredi 28 mars, salle Bloch, lycée Dupuy de Lôme



- Créer c’est aussi diffuser
Il ne peut y avoir de création sans diffusion. Si pour les réalisateurs, financer et diffuser représentent une galère aléatoire, il existe une vraie demande du public pour un cinéma d’information, de débat citoyen, d’espoir. En Bretagne la réflexion est menée pour créer les conditions d’une meilleure diffusion. Le Festival propose avec cette table ronde un tour du monde des regards et des expériences des réalisateurs et producteurs présents, venus de Bretagne et d’ailleurs. Le débat sera lancé à partir de l’expérience canadienne de Marie Cadieux. Chacun y est convié pour poser questions et faire des propositions.

LES JEUNES DANS LE FESTIVAL



Une nouvelle fois, les jeunes s’emparent du festival pour nous faire partager leurs regards, leurs expériences.
Sortie en mer avec le lycée professionnel maritime et aquacole d’Etel A bord du bateau école Le Lymaret, des élèves du lycée maritime et aquacole d’Etel proposent à des jeunes du Pays de Lorient une visite commentée de la rade et une découverte de la pêche.
Création avec l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne- Lorient Chaque année, le festival confie la création et la réalisation de tous les outils de communication du festival (catalogue, affiche et dépliant) à des étudiants de 3e année, de la classe de Jocelyn Cottencin. Elles ont été trois à s’engager dans ce projet et à nous faire partager leur imaginaire. Le fruit de leur travail, leur implication et leur créativité ont été très appréciées tant par l’équipe du festival que par le public.