12e édition - du 22 au 29 mars 2020

Villes-Escales

Accueil / Le Festival / Villes-Escales

Expositions, animations, projections de films dans le Pays de Lorient sont au programme.
Rendez- vous à Lanester, Larmor-Plage, Ploemeur, Riantec, Vannes et Pontivy. Entrée libre et gratuite (dans la limite de places disponibles)

LANESTER
  • Date et horaire : Lundi 25 mars, 20h
  • Lieu : Salle Tam Tam, Médiathèque Elsa Triolet
  • Entrée gratuite

Carte blanche à l’association J’ai Vu Un Documentaire


L’association J’ai Vu Un Documentaire existe depuis mars 2013. Elle a été créée pour sensibiliser un large public au cinéma du réel. Leur démarche consiste à aller à la rencontre du public pour l’inviter à découvrir des films qu’il ne peut voir ailleurs et échanger avec leurs auteurs ; à proposer un espace de paroles et de débats citoyens ; à développer, aiguiser les regards sur les images, … Le tout dans une démarche de proximité, à taille humaine, conviviale.

Depuis plusieurs années, le festival de films Pêcheurs du Monde collabore avec l’association, notamment par des Ateliers d’Education à l’Image dans les collèges (Prix des Collégiens).

Cette escale est l’occasion de leur offrir une carte blanche.

PROJECTION –RENCONTRE :  I Watched the White Dogs of the Dawn


De Els Dietvorst (Belgique – 2018 – 52’)

Le poisson est une composante essentielle de la vie de Kilmore Quay, où, depuis des générations, on pêche le homard, les huîtres et la morue. Un travail considéré comme une forme de prière, respectueux de la mer, où n’était prélevé que ce qu’il fallait pour survivre. Les temps étaient bons. Il y avait de l’argent et du travail pour tous, jusqu’à l’arrivée des quotas de pêche européens. Ce deuxième volet d’un triptyque sur la relation entre l’homme et la nature dans un petit village de pêcheurs irlandais témoigne, aussi, du désenchantement de la communauté devant cette logique de marché.

A l’issue de la projection, des échanges auront lieu avec l’association J’ai vu un documentaire et les organisateurs du festival.

LARMOR-PLAGE
  • Date et horaire : Lundi 25 mars, 18h
  • Lieu : Salle des Fêtes
  • A l’issue de la projection, des échanges auront lieu avec  les organisateurs du festival.
  • Entrée gratuite

Swiss Coast


D’Andrea Pellerani 
Pays-Bas – 2018 – 30’

Jan et Barbara sont parmi les derniers pêcheurs de la mer de Wadden, sur la côte des Pays-Bas. Ils font partie du mouvement Slow Food et pratiquent une pêche traditionnelle au filet ainsi que la collecte manuelle des huîtres des bancs de mer de Wadden. Ils vendent leurs huîtres en Allemagne et en Suisse. Ils établissent ainsi un lien entre la richesse de leurs eaux et les apports nutritifs venus des montagnes suisses. 

Le pays aux pieds d’argile


De Nicolas Ploumpidis
France – 2018 – 52’

« Le Pays aux pieds d’argile », c’est un paysage artificiel fait de terre, d’argile et de mer, dans les marais salants de Guérande sur la Côte atlantique. Il a été modelé au fil des ans par des générations de paludiers, les travailleurs du sel.
Situés sous le niveau des océans, ces marais sont menacés de disparition par le changement climatique et la montée du niveau de la mer. Ce beau film contemplatif souligne les enjeux auxquelles ces quelques 300 familles qui vivent du sel sont confrontées.

PLOEMEUR
  • Date et horaire : Mardi 26 mars, 20h
  • Lieu : Océanis, salle Port Blanc
  • A l’issue de la projection, des échanges auront lieu avec  le réalisateur Frédéric Brunnquell et les organisateurs du festival
  • Entrée gratuite

A bord du fileyeur “Les Océanes”


De Christophe Hoyet
France – 2018 – 7’

« Vent de noroît, reste chez toi », lance le patron des « Océanes », Ludovic Bertin, un pêcheur lorientais. Et en ce petit matin, le vieux proverbe se révèle exact car dans les filets à sole, peu de poissons seront ramenés. Ludovic Bertin connaît son métier et il en parle avec lucidité : comment travaille un pêcheur au quotidien, quels sont les savoirs qu’il mobilise ? Comment gère-t-il les aléas ? Loin des clichés sur une profession mal connue, ce petit film montre avec justesse la réalité d’un métier qui allie exigence et passion.

L’odyssée des forçats de la mer


De Frédéric Brunnquell
France – 2018- 85’

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la France a faim. Pour la nourrir, des flottes de chalutiers de haute mer partent, de Fécamp à Bordeaux, pêcher le cabillaud dans les eaux glacées de Terre-Neuve. C’est l’histoire exceptionnelle de ces marins qui nous est racontée grâce à leurs témoignages et à des images d’archives qu’ils ont eux-mêmes tournées. Ce beau film rend hommage à ces aristocrates de la mer qui travaillaient dans des conditions épouvantables et cultivaient malgré les risques, l’espoir d’une vie meilleure.

PONTIVY
  • Date : Lundi 25 mars, 18h
  • Lieu : Amphithéâtre, IUT de Pontivy, 2 rue des Pommiers, Pontivy
  • A l’issue de la projection, des échanges auront lieu avec  les organisateurs du festival.
  • Entrée gratuite

Projection en partenariat avec l’Université de Bretagne Sud

Poisson d’or, poisson africain, un an après


Thomas Grand et Moussa Diop
Sénégal 2017/2018 / 60’

La pêche dans le Sud du Sénégal où les sardinelles restent abondantes constitue un enjeu économique, social et nutritionnel primordial pour les populations locales malgré la surexploitation des ressources. Or l’hypothèse de la création par des capitaux chinois d’une usine de farines de poissons dans cette région constitue une menace. Qu’en est-il un an après ? Le réalisateur est revenu sur les lieux de son film avec un constat nuancé en forme d’interrogation, les populations locales semblant adhérer à ces investissements, facteurs d’emploi et de développement.

  • Mention spéciale Jury Jeunes Festival de films Pêcheurs du Monde 2018
  • Mention spéciale Jury Professionnels Festival de films Pêcheurs du Monde 2018
  • Prix du Public Festival de films Pêcheurs du Monde 2018
  • Primé au Festival Ecrans Noirs (Yaoundé, Cameroun) : écran du documentaire international
  • Prix TV5MONDE
  • Primé au Toukountchi Festival de Cinéma du Niger : prix du meilleur documentaire moyen/long métrage
  • Primé au Festival International de Films des Droits de l’Homme du Niger (FIFIDHO) : prix de la meilleure réalisation
  • Sélectionné dans une vingtaine de festivals internationaux depuis le début de l’année 2018.
RIANTEC

La ville de Riantec accueille le Festival avec une exposition, une lecture, des animations sur le marché et une soirée projection-débats.

  • Projections  : Mardi 26 mars, 20h – Salle Audiovisuelle
  • A l’issue de la projection, des échanges auront lieu avec les organisateurs du Festival
  • Entrée libre

A bord du fileyeur “Les Océanes”


De Christophe Hoyet
France – 2018 – 7’

« Vent de noroît, reste chez toi », lance le patron des « Océanes », Ludovic Bertin, un pêcheur lorientais. Et en ce petit matin, le vieux proverbe se révèle exact car dans les filets à sole, peu de poissons seront ramenés. Ludovic Bertin connaît son métier et il en parle avec lucidité : comment travaille un pêcheur au quotidien, quels sont les savoirs qu’il mobilise ? Comment gère-t-il les aléas ? Loin des clichés sur une profession mal connue, ce petit film montre avec justesse la réalité d’un métier qui allie exigence et passion.

Chasseurs de phoques 


De Nicolas Lévesque
Canada – 2018 -70’ 

Aux îles de la Madeleine, on chasse le phoque depuis toujours. Mais aujourd’hui, cette pratique alimentaire fait l’objet de campagnes de contestation et d’une surveillance accrue. Le réalisateur suit quatre jeunes pendant une saison. Faisant fi des campagnes anti-chasse, ils définissent leur relation au phoque, aux enjeux de la vie insulaire, aux risques financiers et aux contraintes climatiques. Ils tentent de retrouver leur fierté et leur droit de chasser. L’enjeu n’est- il pas de vivre avec cette ressource abondante plutôt que d‘importer de la viande ?

« Univers maritime » – Exposition aquarelles de Gérard Viret


Du 11 au 31 mars
Espace Culturel – château de Kerdurand

  • Ouvert du lundi au vendredi de 14 h à 17 h.
  • Présence de l’artiste le dimanche de 15 h à 18 h. Entrée libre.

Gérard Viret est peintre, aquarelliste, il croque son environnement, toujours sur le site. L’univers maritime l’inspire, car il réside désormais dans la région lorientaise. Après des études à l’école Boule et à l’École nationale des Arts Déco, il a longtemps exercé la profession d’architecte d’intérieur. Il se consacre désormais à la peinture, ce qui lui a valu des prix. Il réalise ses croquis sur le terrain, au hasard de ses déplacements, il chemine sur les quais des ports à toutes saisons, comme à Keroman. Ses sujets peuvent très bien être un bateau en réparation au slipway, là où se crée l’ambiance du port avec ses personnages ….

Lecture « Univers maritime, superstitions de marins »


  • Par la comédienne Erika Vandelet de la Cie Les Célestines
  • Dimanche 17 mars à 17 h, Espace Culturel – château de Kerdurand
  • Entrée libre (Durée 30 mn)

En écho aux œuvres de Gérard Viret, la comédienne Erika Vandelet de la Compagnie  « les Célestines »,  propose  une mise en voix de textes qui ne sont autres que des superstitions de marins.

Marché de Riantec : Animation du C.F.A  – Filière Poissonnerie


Dégustation et présentation de produits de la mer cuisinésnpar les apprentis du C.F.A – Filière poissonnerie
Mercredi 27 mars, de 7h30 à 12h30

VANNES

Date et horaire : Mardi 26 mars, 20h
Lieu : Salle A 250, Université Bretagne Sud

Entrée libre

Projection dans le cadre de Planète Conférence, suivie d’un débat avec les organisateurs du festival.

Poisson d’or, poisson africain, un an après


Thomas Grand et Moussa Diop
Sénégal 2017/2018/ 60′

La pêche dans le Sud du Sénégal où les sardinelles restent abondantes constitue un enjeu économique, social et nutritionnel primordial pour les populations locales malgré la surexploitation des ressources. Or l’hypothèse de la création par des capitaux chinois d’une usine de farines de poissons dans cette région constitue une menace. Qu’en est-il un an après ? Le réalisateur est revenu sur les lieux de son film avec un constat nuancé en forme d’interrogation, les populations locales semblant adhérer à ces investissements, facteurs d’emploi et de développement.

  • Mention spéciale Jury Jeunes Festival de films Pêcheurs du Monde 2018
  • Mention spéciale Jury Professionnels Festival de films Pêcheurs du Monde 2018
  • Prix du Public Festival de films Pêcheurs du Monde 2018
  • Primé au Festival Ecrans Noirs (Yaoundé, Cameroun) : écran du documentaire international
  • Prix TV5MONDE
  • Primé au Toukountchi Festival de Cinéma du Niger : prix du meilleur documentaire moyen/long métrage
  • Primé au Festival International de Films des Droits de l’Homme du Niger (FIFIDHO) : prix de la meilleure réalisation
  • Sélectionné dans une vingtaine de festivals internationaux depuis le début de l’année 2018.
#mk-tabs-5da9562236fea .mk-tabs-tabs li.ui-tabs-active a, #mk-tabs-5da9562236fea .mk-tabs-panes, #mk-tabs-5da9562236fea .mk-fancy-title span{ background-color: #ffffff; }