6ème édition du Festival de films Pêcheurs du Monde

Un cru d’exception et beaucoup de bonnes surprises…

Lors de cette édition, les réalisateurs ont montré à la fois un système mondial en crise qui semble atteindre ses propres limites et des nouvelles frontières pour inventer un autre rapport à la pêche et à la mer. Ils interpellent et étonnent à la fois par des écritures cinématographiques créatives, par la parole données aux femmes et hommes de la mer, trop souvent réduits au silence par les commentaires de spécialistes ou de bureaucratie qui s’imposent à leur place. Leurs films ont témoigné d’une grande humanité tant dans le lien créé entre l’image et le spectateur, qu’entre la mer et les pêcheurs qui en vivent. Le Festival a gagné dans la qualité des films présentés, notamment au plan international.

La programmation de films du monde et la présence de réalisateurs polonais, canadiens, portugais, … avec des œuvres reconnues confirment notre vocation de plateforme artistique, citoyenne, pour inventer un lien autre entre l’homme et la mer. Les jurys, en récompensant des films qui tous défendent la dignité des pêcheurs contre le mépris des gouvernants et de certains milieux environnementaux à leur égard, traduisant leur révolte, entre résignation et espoir, pour la reconnaissance de leurs droits. s’inscrivent dans cette démarche.

PALMARÈS

GALERIE PHOTOS

 

D’année en en année, le Festival s’impose comme un événement marquant pour le Pays de Lorient et la Bretagne, un moment unique où il est donné d’entendre la parole de pêcheurs et de travailleuses de la mer. « Entièrement consacré aux hommes qui vivent de la pêche, le festival de cinéma Pêcheurs du monde pouvait apparaître comme une manifestation très spécialisé, réservé à un public averti. Sa 6e édition, qui s’est tenue à Lorient du 25 au 30 mars, a démontré le contraire. Du Cambodge à la Pologne, de l’Alaska à la Corée en passant par le Portugal ou la Norvège, ce voyage dans l’univers de ceux qui traquent le poisson renvoie au fond à des questions universelles sur les rapports humains, l’organisation économique et sociale ou le rapport à la nature et à ses ressources. … » Philippe Urvois, Chasse marée