Les eaux noires poissonneuses de la Guyane abritent d’étranges animaux. Entre mémoire de l’esclavage et connexion avec les esprits de la nature, les anciens d’un village racontent la vie d’antan. C’est le cas d’Antonia, qui se souvient du temps où elle conduisait sa pirogue à toute bringue sur le marais. Elle partage aujourd’hui ses joies et ses peines en chantant le Kasékò, cette « musique-danse » inventée par les esclaves de Guyane et transmise de génération en génération.

 

MENTION SPÉCIALE FESTIVAL PÊCHEURS DU MONDE 2021- catégorie long métrage

 

 

Projections programmées :

Diffusé sur KuB en mars

Réalisateur/trice

Stéphanie Régnier

Genre

Documentaire

Producteur

Survivance

Informations

France / 2018 / 54’