La pêche de la désespérance dans le port d’Assaouira au Maroc est filmée par Rhalib Jawad avec beaucoup de pertinence. Connue des touristes et ancien eldorado de la sardine, cette côte entre désert et océan est-elle en train de laisser mourir sa population ? En effet le poisson a disparu, et des milliers de pêcheurs attendent et s’interrogent. De son côté une femme cherche un bateau pour embarquer pour nourrir ses enfants. Au même moment se joue au large un autre scénario avec le puissant navire suédois, le Nordic. Quelques coups de chalut suffisent pour avaler des bancs de sardines à la barbe des pêcheurs marocains ! C’est la pêche industrielle sans frontières, sans état d’âme pour les populations locales, qui rafle la mise, le Maroc ayant signé avec l’Union européenne des licences de pêche.
Ce documentaire connaît un réel succès. Il rend compte avec humanité et efficacité de l’absurde cruauté des rapports économiques entre nord et sud. Quelques critiques regrettent le côté militant appuyé, mais les valeurs humaines et les qualités cinématographiques indéniables font de cette réalisation une œuvre marquante.

« Les Damnés de la mer » a remporté le Dikalo du meilleur film documentaire au Festival International du film Panafricain de Cannes. Il a été nominé aux festivals d’Amsterdam, de Monaco, de Namur, de Montréal

Projections programmées :

Pas de projections

Réalisateur/trice :

Jawad RHALID

Genre :

nc

Pays / Année / Durée :

Pays / Année / Durée

Producteur :

Latcho Drom, RTBF

  • Images : Olivier Pullircks
  • Montage : Karima Saidi