Salle Ricœur, dimanche 27 mars, séance 14h

Le Festival propose un coup de projecteur sur le journaliste-réalisateur Yannick Charles et ses films sur les trente dernières années. Ses documentaires, régulièrement sélectionnés par le Festival, sont les témoins des mondes maritimes en mutation.
 
LA FABRIQUE D’IMAGE DE MER ET DE PÊCHEURS
Comment se fabrique l’image de mer ? Comment filme-t-on le monde de la pêche et des pêcheurs ? Avec quelles intentions ? Quelles précautions ? Quelles envies ?
Comment embarque-t-on pour tourner à bord d’un navire, lieu exposé, dangereux sans mettre en péril la bonne marche du navire tout en ramenant les images les plus réalistes ?
Comment se passent les relations entre équipage et équipe de tournage ? Comment chacun y trouve son compte ?

A travers la projection d’une demi douzaine d’extraits de ses documentaires et reportages, Yannick Charles nous emmène dans les coulisses des tournages et propose  moment de décryptage de diverses réalisations des plus extrêmes et lointaines aux plus intimes et plus proches. .

Extraits choisis :
Les galériens de l’Alaska (1999)
Reportage à bord d’un navire usine en mer de Béring lors de la saison du Colin en Alaska. 1999

Les géants de l’Alaska (2000)
Reportage en mer de Béring sur la pêcherie des Flétans, poissons géants de l’Alaska. 2000

Le fantôme des glaces (2012)
Reportage en Arctique à bord d’un brise glace nucléaire russe

La mer vue du ciel : la route des ormeaux (2011)
Reportage le long des côtes d’Afrique du Sud ; focus sur la pêche illégale d’ormeaux et ses trafics.

Furie de temps (1997)
À bord du Drake, chalutier de Lorient en pêche en pleine tempête en Nord Ouest Ecosse

Les derniers des Mohicans (2019) 
La polémique autour de la pêche dans les grands fonds avant son interdiction

La fille du Détroit. (2017)
Élève BTS  au lycée maritime du Portel (62), Alexis a choisi de devenir marin.

La part des singes (2021)
Documentaire. Paroles de trois générations de capitaines de pêche en haute mer.

Journaliste et réalisateur, Yannick Charles a fait l’essentiel de sa carrière à l’émission Thalassa de 1991 à 2019. Grâce à Georges Pernoud, il a réalisé des dizaines de reportages, autour des mondes marins et des marins dans le monde entier lors de nombreux embarquements à bord de navires de commerce mais surtout de pêche. Auteur de la série Les Côtes d’Europe vues du ciel, il a également essayé de porter un autre regard sur les côtes de nombreux pays. Aujourd’hui, Yannick Charles continue à travailler sur des films en tant que documentariste indépendant et est membre du groupe Next Quartet, en tant que batteur.

Rendez-vous :

  • Salle Ricœur (Lycée Dupuy de Lôme)
  • dimanche 27 mars, séance 14h